[Crypto News #4]

Séisme sur le marché de l’épargne en France ! Une jeune entreprise lyonnaise a obtenu le mois dernier la bénédiction de l’Autorité des Marchés Financiers pour proposer à tous, enfin, une solution d’épargne simple, rentable et liquide.

Spoiler : vous la connaissez très bien et lisez régulièrement ses news, son logo est un mélange harmonieux fait de bleu et d’orange et son nom évoque l’un des produits d’épargne préféré des Français, malheureusement devenu aussi rentable qu’un stand de glaces en Alaska.

Vous avez une idée ? Rendez-vous quelques lignes plus bas pour découvrir l’identité de cette société prometteuse, dont vous entendrez beaucoup parler à l’avenir.

À part ça, un deuxième pays vient tout juste d’adopter le bitcoin comme monnaie officielle, l’inflation continue de battre plus de records qu’Usain Bolt aux JO et plusieurs mastodontes américains voient leur cours voler en éclats à la suite de résultats décevants. Deux légendes de l’investissement ont également tenu une grande réunion dimanche en donnant leur avis sur l’actualité financière mondiale (et y compris sur les crypto-actifs). On vous raconte tout.


Recevez tous les mois la newsletter de Mon Livret C, le premier produit d’épargne à combiner la performance de la Finance Décentralisée avec la liquidité des livrets traditionnels, en se basant sur des actifs numériques stables (ou stablecoins).

Au menu : les dernières avancées du projet, les principales actualités des écosystèmes cryptos et DeFi et tout un tas d’autres nouvelles qui ne changeront probablement pas votre vie, mais peut-être bien la façon de placer vos économies.

Mon Livret C est PSAN !

Mettons fin au suspens : cette société nouvellement enregistrée auprès de l’AMF et destinée à bouleverser les codes de l’épargne, c’est bien nous !

Il s’agit d’une étape absolument majeure dans notre développement, qui nous permet désormais de proposer nos solutions d’épargne et d’investissement en toute transparence sur l’ensemble du territoire français.

Mon Livret C rejoint ainsi le cercle très fermé des 36 sociétés disposant de cet enregistrement en France, ayant montré patte blanche au régulateur en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, de politique de gestion des données et de protection du consommateur, entre autres.

Le précieux sésame, délivré le 12 avril dernier, nous permet d’officialiser le lancement de nos services sous le numéro d’enregistrement E2022-035.

Grâce à cette excellente nouvelle, nous pouvons désormais nous focaliser sur notre seule et unique mission, celle sur laquelle nos équipes travaillent depuis plus d’un an et que nous souhaitons concrétiser aujourd’hui : vous permettre d’atteindre vos objectifs financiers, en investissant autrement !

Et maintenant ?

Puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, notre solution d’épargne arrive elle aussi à point nommé. D’ici la semaine prochaine, nous serons en mesure d’intégrer les premiers utilisateurs sur la version bêta de notre livret !

Notre promesse : 5% de rendement annualisé, des intérêts versés quotidiennement et la possibilité de retirer ses actifs à tout moment, sans frais, en deux jours maximum.

Vous souhaitez faire partie des premiers testeurs ?

N’hésitez pas à nous le faire savoir en nous envoyant un mail avec votre montant d’investissement estimé à l’adresse : [email protected] 

Dans cette première version de notre solution, les utilisateurs pourront se créer un compte et faire fructifier leurs économies en avant première, mais n’auront pas encore à disposition d’interface client leur permettant de suivre leur performance et de déposer/retirer des fonds automatiquement. Durant cette période, notre équipe restera à l’écoute à tout moment pour traiter individuellement ces opérations.

Il est important de garder à l’esprit que les fonds déposés ne sont pas garantis par Mon Livret C et que, comme sur tout produit d’investissement financier, des risques de pertes en capital subsistent. Les risques relatifs à nos services sont davantage explicités dans la foire à questions accessible sur notre site. Pour toute autre demande d’information, n’hésitez pas à nous contacter directement.

Bitcoin monnaie officielle – Acte II

Un peu plus de 7 mois après le Salvador, la Centrafrique est devenue le deuxième pays au monde à faire du bitcoin une monnaie légale. Mercredi 27 avril dernier, L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité des députés présents la loi “régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine”. Celle-ci fait donc de la cryptomonnaie reine l’alter ego du Franc CFA sur place, et stipule également que les “échanges en cryptomonnaies ne sont pas soumis à l’impôt”. 

Dans le même temps, le pays prépare un cadre réglementaire visant à favoriser l’adoption des cryptomonnaies comme mode de paiement par les commerces ainsi que pour le règlement des taxes et impôts via des plateformes autorisées par le gouvernement. “Cette démarche place la République centrafricaine sur la carte des plus courageux et visionnaires pays au monde”, estime le président Faustin-Archange Touadéra, qui a promulgué la loi dans la foulée.

Il s’agit d’un immense défi pour le deuxième pays le moins développé au monde selon l’ONU. Malgré ses importantes réserves d’or et de diamants, la Centrafrique reste en proie à un contexte politique instable doublé de conflits armés violents, et fait état d’une population enclavée, où Internet couvre 11% seulement des 5 millions de locaux.

Le Fonds Monétaire International, de son côté, a déclaré via son département Afrique que “Dans l’hypothèse d’un mouvement bien préparé vers la numérisation et par le biais de l’utilisation des monnaies numériques des banques centrales”, les cryptomonnaies “peuvent contribuer à un système de paiement plus robuste” sur le continent, tout en incitant à ne pas avoir la cryptomonnaie “comme une panacée contre les défis économiques”. 

Affaire à suivre donc, et deux questions que tout le monde se pose : qui sera le prochain, et quand ?

Cauchemar à Wall Street…

Ce pourrait être le titre d’une téléréalité US ras les pâquerettes où des candidats à l’ego surdimensionné parlent très forts sous l’oeil critique d’un Philippe Etchebest du trading, mais non, il s’agit bel et bien des 4 mots résumant le mieux le sentiment du mois d’avril sur les marchés américains.

Le Nasdaq, indice réunissant les principales valeurs technologiques locales, a sombré de 4,17% vendredi dernier, sa pire séance en plus d’un an. Pire, il a plongé de 13% en avril, sa plus forte baisse depuis octobre 2008, et de 21% depuis le début de l’année, du jamais-vu depuis sa création. Pour le S&P 500 (qui se base sur 500 grandes sociétés cotées américaines), il s’agit tout simplement du pire mois sur les marchés depuis le naufrage de mars 2020 (le monde découvrait alors un virus appelé Covid), et, pour Wall Street, du pire début d’année depuis… 1939 (le monde découvrait alors, entre autres péripéties, un jeune homme nommé Claude François).

Plusieurs facteurs expliquent cette situation :

… et semaine de tous les dangers

Dans ce contexte hautement anxiogène, tous les regards seront braqués sur les banquiers centraux américains qui, à partir de mardi, se réuniront pour parler stratégie monétaire. L’enjeu est de taille : l’inflation a atteint un niveau inquiétant et risque de s’éterniser, il faut donc la combattre. Or, pour la combattre, rien de plus simple (en théorie), puisqu’il suffit d’augmenter les taux directeurs !

La formule magique : taux directeurs relevés = taux d’intérêt relevés = emprunts “plus chers” = moins d’emprunts = moins d’argent en circulation = baisse de l’inflation. Logique.

Mais qui dit moins d’argent en circulation dit aussi moins d’investissements à risque (actions technologiques et crypto-actifs en tête), moins de soutien aux start-ups et aux investisseurs, et donc moins de volumes d’échanges et de création d’emploi. Au risque, donc, de faire tomber l’économie en récession… alors qu’elle en prend déjà le chemin. 

Les experts anticipent une hausse des taux directeurs de 0,50%, et une augmentation supérieure serait probablement synonyme de bain de sang sur les marchés.

Comme le veut la tradition, c’est Jérôme Powell, président de la Fed, qui annoncera mercredi soir le verdict de ce périlleux exercice. RDV à sa conférence de presse de 20h30 pour LA décision qui risque de donner la météo du marché pour les semaines (au moins) à venir. 

La photo du mois

Non, il ne s’agit pas de la mappemonde de votre petit cousin Kyllian, passionné de géographie, mais de la baie de Hangzhou, littéralement débordée de navires attendant de charger/décharger leur cargaison au port de Shanghaï.

Faute de main d’œuvre (celle-ci étant confinée chez elle), le port n’est depuis plusieurs semaines plus en mesure de gérer l’immense trafic qu’il reçoit en temps normal. Une situation à l’origine d’un bouchon portuaire digne de l’autoroute A7 au mois d’août, qui fait craindre de nouvelles pénuries en Europe et dans le reste du monde.

La phrase du mois

« Dans ma vie, j’essaie d’éviter les choses stupides et diaboliques qui me rendent mauvais. Le Bitcoin fait les trois. »

La punchline est de Charlie Munger, l’illustre bras droit du non moins légendaire Warren Buffet. Les deux dirigeants historiques, respectivement âgés de 98 et 91 ans, étaient en grande forme hier, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de Berkshire Hathaway, cette modeste société textile du Nebraska devenue au fil des ans un immense conglomérat d’investissements.

L’événement, mondialement suivi et baptisé avec humour “Woodstocks for Capitalists” (en référence au festival, vous l’aurez compris), se tenait pour la première fois depuis deux longues années, Covid oblige.

Les deux “papes” de l’investissement en ont ainsi profité pour répondre pendant 5h à une multitude de questions d’investisseurs, et évoquer sans détour les thèmes chauds de l’actualité : banque centrale, inflation, trading… et Bitcoin, donc. 

Des questions vous viennent à l’esprit ?
N’hésitez pas à consulter notre FAQ, notre lexique, nos autres articles ou à nous contacter directement.
Nous sommes là pour vous !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram

Prêt à réveiller

votre épargne ?

🚀 Rejoignez notre liste d’attente pour accéder à nos services en avant-première
et gagner jusqu’à 100€ à l’ouverture de votre compte !

🚀 Rejoignez notre liste d’attente pour accéder à nos services en avant-première et gagner jusqu’à 100€ à l’ouverture de votre compte !

Prêt à réveiller votre épargne ?

🚀  Rejoignez notre liste d’attente pour accéder au service en avant-première et gagnez jusqu’à 100€ à l’ouverture de votre compte !